Etude Jobijoba sur le Jobbing

Vous êtes ici

Pièces jointes :

Description

Jobijoba présente le premier « Baromètre 2017 du Jobbing »

Jobijoba, leader de la recherche d’emploi sur internet en France, présente le « Baromètre 2017 du Jobbing ». Il s’agit d’une première étude consacrée à l’offre de petits boulots en France et tirée de l’analyse d’un million d’offres d’emploi en ligne en avril 2017 sur www.jobijoba.com . Alors que le Jobbing s’affirme comme une nouvelle tendance sociétale, ce baromètre vise à donner une photographie fidèle des types de missions proposées, de leur durée et de leur localisation. Il permet aussi de mieux cerner le profil de ces jobbeurs et des missions les plus recherchées par ces derniers.

Définition du jobbing

Le phénomène du Jobbing trouve son origine dans la volonté de particuliers de confier, faute de temps ou de compétences, des missions à la tâche à des candidats disponibles. Complément de revenu, job étudiant, job d’été, entraide ou véritable choix de vie… le Jobbing s’adresse à un public très large, aux motivations et aux compétences variées : salariés, indépendants, étudiants, retraités… Tendance de fond, le Jobbing constitue une nouvelle forme de travail. De plus en plus de salariés, baptisés « slashers » dans les pays anglo-saxons, choisissent d’occuper plusieurs emplois ou même plusieurs professions simultanément. La Dares estimait en 2014, à environ 1,4 million les actifs français exerçant plusieurs activités. Environ 8 slashers sur 10 occupent déjà un emploi en CDI. Le Jobbing ne signe donc pas l’arrêt de mort du CDI, mais apparaît plutôt comme une manière de gérer sa carrière et ses revenus différemment. On peut aussi déceler dans cette tendance une conséquence de la montée en puissance des temps partiels et de la nécessité de trouver des moyens d’augmenter ses revenus.

Les principales conclusions


● On comptait 46 855 annonces de petits boulots payés à la tâche ou à la mission en avril 2017, ce qui représente près de 5 % de l’ensemble des offres d’emploi en ligne 1 .
● Le déménagement-bricolage-jardinage constitue la catégorie de mission la plus proposée sur le marché du Jobbing avec 49,1 % des offres devant le baby-sitting (35,7 %) et le ménage (6,6 %).
● Les jobbeurs recherchent, pour leur part, en priorité des missions de ménage et d’aide à la personne (24,8 %), d’hôte(esse) dans l’événementiel / extras (17 %) et de soutien scolaire (14,2 %).
● L’Ile-de-France concentre 20 % des offres de petits boulots suivi par Rhône-Alpes (14 %) et Pays-de-la-Loire (7%).
● La durée de vie moyenne d’une annonce de petit boulot est de 48 heures.
● Le diplôme et l’expérience ne sont pas déterminants dans le recrutement pour les missions de Jobbing. La disponibilité des candidats reste prioritaire.
● Les missions sont principalement payées à la tâche ou à l’heure.


A lire aussi

NOS PARTENAIRES

Vous souhaitez vous engager avec nous dans cette large réflexion ? Vous souhaitez porter un regard novateur sur la réforme du travail et sur l'économie moderne ? Entreprises, associations, think-tank, chercheurs, personnalités qualifiées : rejoignez-nous !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE
NEWSLETTER

Restez en contact avec nous. Proposez-nous vos tribunes, réactions, témoignages. Et soyez informés des dernières publications et des dates d'événements à venir !

A PROPOS

Fondé par la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) et l'association Parrainer la Croissance, cet observatoire a pour but d'accompagner l'ubérisation, d'apporter un constat précis et de proposer des pistes de réflexion autour de la réforme du code du travail, du dialogue social, de l'évolution du Droit...

INFOS DE CONTACT