Le travail à la demande pour le Bien-Etre des étudiants

Auteur : admin

LE TRAVAIL À LA DEMANDE POUR LE BIEN-ÊTRE DES ÉTUDIANTS

Entrepreneurs, économistes, professeurs et étudiants se sont regroupés pour créer le LET. Ce mouvement a pour grande ambition de démocratiser le travail indépendant pour les étudiants afin de combattre la précarité étudiante ainsi que les inégalités sociales face aux études.

Etudier, un luxe !

Le coût de la vie étudiante ne cesse d’augmenter, rendant l’accès aux études supérieures très inégalitaire. En effet de nombreux étudiants souhaitant réaliser leurs ambitions sont obligés d’avoir un travail étudiant pour vivre décemment. N’ayant que très peu de visibilité sur leurs disponibilités, le manque de flexibilité des jobs étudiants impacte leur rythme scolaire, allant jusqu’à devenir la première cause d’échec à l’université.

Le job à la demande

En réponse aux besoins de flexibilité des travailleurs et à la digitalisation de l’économie, de nombreuses plateformes de « job à la demande » naissent et se développent à grande vitesse. Elles permettent aux étudiants, entre autres, de travailler en fonction de leurs disponibilités. De petits jobs de quelques heures à de gros projets à forte valeur ajoutée, il y en a pour tous les profils et tous les goûts.

Mauvaise presse mais de nombreux avantages

Entre le très médiatique phénomène d’ubérisation et le conflit entre chauffeurs VTC et taxis, toutes les activités indépendantes ont tendance à être mises dans le même panier. Néanmoins, cette indépendance professionnelle assure de nombreux avantages pour les étudiants : travail à la demande, rémunération attractive, opportunité de mettre ses compétences à profits…

Naissance du LET : Liberté, Etudier, Travailler

L’avenir de la jeunesse de notre pays est une priorité. Le LET croit aux nouveaux modes de travail en réponse à la précarité étudiante. La principale mission du mouvement est de représenter les étudiants indépendants et les plateformes auprès des pouvoirs publics, des médias, du régulateur et des entreprises. Le but est de faciliter l’accès à ces nouveaux jobs en proposant un nouveau statut autoentrepreneur adapté aux étudiants et à leur activité professionnelle secondaire.

Pièces jointes :