Le livre Bleu de l'Ubérisation Positive

Vous êtes ici

UBERISATION (nf) : Changement rapide des rapports de force par de nouveaux modèles et le numérique.

Les « Ubérisateurs » suscitent de multiples réactions dans l’opinion depuis des mois. Celles des premiers concernés d’abord : les taxis avec Uber, les libraires avec Amazon et les hôtels avec AirBnB.

Chaque jour, de nouveaux acteurs émergent dans les domaines de l’éducation, du droit, des transports, de la santé, du BTP, des services … Demain, l’Etat lui-même pourrait peut-être se voir ubérisé ?!

C’est dans ce contexte qu’à l’initiative de Denis Jacquet (Président de l’association Parrainer la croissance et entrepreneur) et Grégoire Leclercq (Président de la Fédération des auto-entrepreneurs et cadre dirigeant), de nombreux experts, acteurs économiques et intellectuels, se sont réunis au sein de « l’Observatoire de l’Ubérisation ». Leur objectif : travailler ensemble afin de ré-objectiver les débats autour de l’impact de la transformation de l’économie par le numérique et d’imaginer la société dans laquelle nous voudrions vivre ensemble demain ; pour que l’ubérisation ne soit plus subie, mais réfléchie, décidée, inclusive, pour tous. 

  • Quelle société voulons-nous ?
  • Quelle formation et éducation pour accompagner le changement ?
  • Quel impact de la blockchain et du numérique sur les pouvoirs traditionnels ?
  • Quel financement pour permettre l’essor de modèles économiques alternatifs et Européens?
  • Quel droit du travail, équilibres sociaux, démocratie sociale, demain ?

Un livre bleu pour proposer de « nouveaux équilibres »

Fruit des nombreuses auditions et contributions réalisées par les membres de l’Observatoire, le LIVRE BLEU propose des mesures d’urgence, qui sont exigées à très court terme pour une application immédiate : statut des indépendants, partage de la valeur, formation, investissement… Elles doivent permettre une réaction et un traitement immédiat. Ce recueil de propositions aborde également une approche plus prospective à travers une réflexion urgente pour l’avenir, le temps long. Cette série de mesures demandent une analyse plus poussée et des décisions à l’échelle internationale : transhumanisme, critères d’investissement, robotisation/automatisation, Intelligence Artificielle…

Le livre bleu va plus loin en proposant également une méthodologie : celle de RÉGULER plutôt que de LÉGIFÉRER.

#1 Réguler de façon internationale

Convoquer un panel international afin de proposer un cadre régulateur sur les sujets qui touchent à la place et la définition, la protection, de l’homme.

  • Définir les technologies qui recèlent un danger substantiel pour l’homme et atteignent à sa définition, son libre arbitre et sa place dans la société.
  • Proposer un moratoire des valeurs et une éthique permettant d’encadrer leur développement, le cadre de leur utilisation, voire d’interdire ou sanctionner ceux qui y contreviendraient

#2 Développer le statut des indépendants, aller vers un droit de l’actif

Définir les conditions de fonctionnement d’un régime plus protecteur et plus simple, incluant les plateformes dans une démarche de responsabilité sociale

  • Améliorer la protection des indépendants dans tous ses compartiments (retraite, santé, prévoyance, chômage, formation etc.) et créer un fonds de soutien économique sur la voie de l’assurance plutôt que du système de mutualisation actuel
  • Adapter et clarifier les règles de loi en matière de subordination

#3 Partager la valeur

Donner aux indépendants un accès systématique au capital des plateformes, en l’alignant sur un régime pour les salariés qui serait lui même largement amélioré au passage.

  • Mettre en place un système qui permette massivement aux indépendants de devenir actionnaires, ce qui constituerait du fait de leur poids, une capacité de négociation qui s’apparenterait à un poids syndical, mais moins conflictuel.
  • Le système permettrait aux indépendants, d’acheter des actions à des conditions préférentielles que la plateforme pourrait abonder et de bénéficier de la valeur créée.

#4 Convoquer les Assises de l’adaptation digitale

Monter un groupe de travail urgent et permanent, qui aura pour mission de travailler les points suivants et d’en évaluer la pertinence (financement public, efficacité)

  • Recenser les catégories d’emplois amenés à disparaître, leur nombre et la vitesse à laquelle cela pourrait se produire
  • Recenser les compétences et profils des personnes occupant ces emplois
  • Recenser les emplois non pourvus et les emplois potentiellement disponibles afin d’y orienter chacun en fonction de ses capacités, goûts et choix.

#5 Diriger l’épargne vers l’innovation

Flécher automatiquement une partie de l’épargne collectée via l’Assurance Vie vers une unité de compte « Evergreen Entreprises Innovantes » :

  • Tout souscripteur qui investit en contrat multi-support aurait obligatoirement 2% dans des Entreprises Innovantes
  • L’investissement annuel en assurance vie étant de l’ordre de 100 Mds par an, le flux ainsi dirigé serait d’au minimum 2 Mrds € pour aller à 10 Mrds €.

#6 Planter la graine des champions, des leaders mondiaux avec des modèles alternatifs

Investissement massif de 100 milliards sur l’Europe, sécurisé par un protectionnisme temporaire.

  • Canaliser cette somme sur les secteurs les plus porteurs et l’adosser à un fond de garantie
  • En faire profiter commerçants et artisans pour qu’ils deviennent digitaux, et puissent bénéficier de services

#7 Refondre notre système d’éducation et de formation professionnelle

Lancer une Assise de la formation et de l’emploi pour donner à l’économie numérique les 100 000 emplois dont elle a besoin.

  • Conserver les fondamentaux de l’école en primaire
  • Former au code, à la programmation, et aux technologies nouvelles, dès le collège
  • Promouvoir l’alternance comme principe de base dès le lycée
  • Mettre en place une collaboration entre les start-ups et les groupes d’intérim, de portage, notamment, qui s’intéressent à l’anticipation des changements et les nouveaux emplois,

Pour télécharger l’intégralité du livre bleu : http://www.uberisation.org/sites/default/files/livre-bleu.pdf

NOS PARTENAIRES

Vous souhaitez vous engager avec nous dans cette large réflexion ? Vous souhaitez porter un regard novateur sur la réforme du travail et sur l'économie moderne ? Entreprises, associations, think-tank, chercheurs, personnalités qualifiées : rejoignez-nous !

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE
NEWSLETTER

Restez en contact avec nous. Proposez-nous vos tribunes, réactions, témoignages. Et soyez informés des dernières publications et des dates d'événements à venir !

A PROPOS

Fondé par la Fédération des auto-entrepreneurs (FEDAE) et l'association Parrainer la Croissance, cet observatoire a pour but d'accompagner l'ubérisation, d'apporter un constat précis et de proposer des pistes de réflexion autour de la réforme du code du travail, du dialogue social, de l'évolution du Droit...

INFOS DE CONTACT